Alors que la banque ING Direct a été l’un des précurseurs de la banque en ligne, le groupe ING vient de communiquer sa volonté d’opérer une transformation numérique à l’horizon de 2021. Ce plan de digitalisation de ses activités va passer principalement par une suppression de plus de 50% de ses agences, notamment en Belgique où le groupe est fortement implanté. En effet, les résultats flamboyants de la banque en ligne ING Direct ont incité les dirigeants du groupe à s’inspirer de ce modèle afin de digitaliser au maximum ses activités et de s’orienter petit à petit vers des services en ligne.

Les évolutions à prévoir

Pour cela, le groupe a décidé de mobiliser plus de 750 millions d’euros, non seulement pour accompagner ce processus de transformation mais également pour mettre en place de nouveaux services qui répondront aux besoins de mobilité de plus en plus pressants exprimés par ses utilisateurs. En effet, on constate que les clients des banques sont de plus en plus demandeurs d’offres qui soient orientées vers la mobilité et la facilité d’utilisation, que ce soit vis-à-vis des problématiques de savoir ou placer son argent ou encore concernant la réalisation d’un credit rapide ou tout simplement la démarche d’ouvrir un compte bancaire, C’est en prenant en compte ces données, à l’instar de la démarche d’ouvrir un compte BforBank. C’est donc pour cette raison que la banque a décidé d’effectuer une réelle orientation vers la technologie mobile afin de simplifier le plus possible ses services et donc d’être en correspondance avec les besoins de ses clients. On devrait donc assister très bientôt à de nombreuses nouveautés vis-à-vis du groupe bancaire ING mais également de sa filiale très performante, ING Direct.

Leave a Reply

*